. Jaipur, la ville rose .

En chemin pour Jaipur, à l’issue de notre visite du fort d’Amber, j’ai envie de goûter l’une de ces noix de coco que les femmes vendent au bord des routes. Quelle juteuse idée ! Je me régale de l’eau d’une noix verte avant de la faire ouvrir à la machette par la vendeuse en sari qui en extirpe pour moi la couche de pulpe crémeuse. Loris, mon chéri, rebuté certainement par le nuage de mouches qui se balade au dessus des fruits ne veut pas tenter l’expérience. Il ne sait pas ce qu’il rate !

IMG_5213

Le bonheur tient parfois dans une noix de coco, Jaipur (2016).

IMG_7459

Noix de coco d’amour, Jaipur (2016).

Un groupe d’enfants d’une huitaine d’années nous aborde ensuite afin nous proposer des tours de magie ce que j’accepte volontiers. Je n’ai jamais vu de ma vie autant de pièces (roupies) sortant de nos oreilles, de notre nez et même de la braguette de Loris ! Le petit spectacle improvisé durera cinq ou six minutes mais je suis morte de rire du début à la fin parce que le jeune garçon qui réalise les tours le fait avec beaucoup d’humour et il méritera largement sa rémunération une fois sa représentation terminée.

IMG_7511 2

Magicien de rue entouré de son crew, Jaipur (2016).

IMG_7524

Le petit magicien de rue qui pince mon nez pour en faire tomber des pièces, Jaipur (2016).

En dehors du fort d’Amber, édifice enchanteur et incomparable, Jaipur nous a également charmés par ses constructions aux couleurs rosâtres. L’histoire raconte qu’un roi britannique, venu rendre visite au maharaja de Jaipur, l’aurait félicité pour la beauté de sa ville et lui aurait conseillé de la repeindre en rose afin de la rendre unique. Suivant ses conseils avisés, le maharaja aurait alors fait entièrement colorer la ville qui porte ainsi aujourd’hui le nom de ville rose. Nous avons pu en apprécier l’architecture et le quotidien plein de vie en nous baladant dans le marché des locaux et les rues commerçantes où j’ai pu acquérir de petits bols en cuivre typique pour presque rien.

IMG_8774

Marché local,Jaipur (2016).

IMG_8804

Marché local, Jaipur (2016).

IMG_8773

Marché local, Jaipur (2016).

IMG_7582

Marché local où j’ai pu goûter ces petits fruits noirs que l’on trouve sur tous les étals et que les indiens appellent « blackberries » (mais qui ne sont pas des mûres…), Jaipur (2016).

Ces blackberries, comme les appellent les indiens, ont une peau noire et un peu âpre, un petit noyau au centre et une chair blanche et sucrée : un régal !

IMG_8771

Marché local, Jaipur, vendeurs d’oeillets d’Inde (2016).

IMG_8766

Marché local, Jaipur, vendeurs d’oeillets d’Inde (2016).

IMG_8566

Délicieux thali traditionnel préparé spécialement à notre demande dans un restaurant qui ne l’avait pas sur sa carte, Jaipur (2016).

IMG_7480

Vache sacrée, Jaipur (2016).

Ici, on trouve des vaches partout. Sur les routes nationales comme dans les villes, voir même sur certaines autoroutes. Elles sont reines. En temps qu’animal sacré, on ne doit pas les bousculer, leur faire du mal et personne n’essaie de les déplacer. Et bien entendu, l’hindouisme interdit qu’on les mange ! L’abattage des bovins est d’ailleurs interdit dans toute l’Inde. La viande de boeuf que l’on trouve dans certains restaurants est toujours issue de l’importation.

IMG_8753

Vache sacrée, Jaipur (2016).

IMG_8789

Rue marchande, Jaipur (2016).

IMG_8790

Rue marchande, Jaipur (2016).

IMG_7390-1

Jaipur (2016).

IMG_7391-1

Jaipur (2016).

IMG_8791

Porte, Jaipur (2016). Toujours mon grand amour pour les portes et les arches…

IMG_4769

Palais des vents, Jaipur (2016).

IMG_8792

Palais de la mousson, Jaipur (2016).

IMG_7396-1

Charmeur de serpents, Jaipur (2016).

IMG_0474

Charmeur de serpents, Jaipur (2016).

IMG_0475

Charmeur de serpents, Jaipur (2016).

IMG_0482

Charmeur de serpents, Jaipur (2016).

Nous avons également pu visiter le City Palace de Jaipur et le centre d’astronomie que je vous laisse découvrir en images.

IMG_8793

City Palace, Jaipur (2016).

IMG_8808

City Palace, Jaipur (2016).

IMG_8807

City Palace, Jaipur (2016).

IMG_0500

City Palace, Jaipur (2016).

IMG_0499

Immense jarre de 345 kg, d’une contenance de 4091 litres. Il y en a deux exposées. Il fallut fondre 14 000 pièces de monnaie en argent pour les confectionner. Elles servirent à transporter l’eau du Gange nécessaire aux ablutions du maharaja lorsqu’il se rendit en Angleterre en 1902. City Palace, Jaipur (2016).

IMG_0516

City Palace, Jaipur (2016).

IMG_8805

Cour Pitam Niwas Chowk avec l’une de ses quatre portes (une pour chaque saison). City Palace, Jaipur (2016).

IMG_8806

Cour Pitam Niwas Chowk avec l’une de ses quatre portes (une pour chaque saison). City Palace, Jaipur (2016).

IMG_0520

Cour Pitam Niwas Chowk avec l’une de ses quatre portes (une pour chaque saison). City Palace, Jaipur (2016).

IMG_0543

Centre d’astronomie, Jaipur (2016). Sous mon signe du scorpion.

IMG_0549

Centre d’astronomie, Jaipur (2016). Loris à côté de son signe astrologique (Taurus).

IMG_0554

Cadran solaire. Centre d’astronomie, Jaipur (2016).

IMG_0561

Le plus grand cadran solaire du monde, fiable à deux secondes près. Centre d’astronomie, Jaipur (2016).

IMG_0559

Centre d’astronomie, Jaipur (2016).

IMG_0563

Centre d’astronomie, Jaipur (2016).

 

Une réflexion sur “. Jaipur, la ville rose .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s